PARCOURS DES LUCIOLES EN TÊTE

C’est dans le cadre d’une résidence de création avec Revitalisation Saint-Pierre, organisme de revitalisation urbaine intégrée, que j’ai produit un parcours artistique en milieu urbain avec la communauté de Saint-Pierre. Ce projet, ouvert à tous et s’étalant sur 4 mois, a pris la forme d’un circuit d’interventions artistiques intégrées aux différents espaces de la communauté et réalisé par plusieurs résidentes de Saint-Pierre. Les participantes ont ainsi voulu soulever des problématiques qui les touchent et proposer de nouvelles manières de revitaliser et de revaloriser leur quartier. Elles ont toutes une idée à exprimer sur leur milieu de vie qu’elles ont illustrée sous des formes tout autant variées qu’inusitées : tricot urbain, fresque, vitrail, performances, sculpture et installation. L’aboutissement de leur création a été présenté lors d’un parcours en milieu urbain, le 13 décembre 2014, où chaque intervention a révélé de nouveaux visages à des lieux insoupçonnés afin d’animer l’espace public et d’imprégner le quotidien d’une touche de ludisme.

Ce projet avait pour double objectif de valoriser l’imaginaire des résidents de Saint-Pierre en leur donnant une voix et un moyen d’expression différent, en plus de leur permettre de se réapproprier collectivement certains secteurs sous-utilisés, voire problématiques. Murs aveugles, stationnements, mobilier urbain, échangeurs, parcs sombres, abribus et autres lieux du quartier se sont vus réanimés pour l’occasion dans le cadre d’une soirée festive et rassembleuse!

Participantes : Roselyne Baquio-Cadano, Mélanie Castagnier, Jeanne Castagnier-Charlebois, le Cercle des Fermières, Caroline Fiset, Nathalie Lebeau, Lyane Lefebvre, David Marshall, Frédérique Pearson, Anaïs Poirier et Mélanie Poirier, avec la collaboration des élèves du service de garde de l’école Martin-Bélanger.

Coordonnatrice : Frédérique Gagné-Thibault.

Pour tous les détails sur ce projet, visitez le portail web